Le Chemin de Croix


Le « Chemin de croix » de la cathédrale Saint-Front de Périgueux est l’œuvre du peintre Jacques-Emile Lafon (1817 – 1886). Il a été réalisé entre 1849 et 1851.

Il a fait l’objet d’une première restauration par Bertoletti, en 1897-1898 puis, entre 1999 et 2002 la DRAC Aquitaine a confié à Françoise Perret, restauratrice à Sergeac, la restauration de l’ensemble du Chemin de croix. À la faveur de ce travail et des recherches historiques on a redécouvert l’ampleur et la qualité de l’œuvre de Jacques-Emile Lafon. Un livre (« du Noir à l’Or ») a été fait à cette occasion.

Né à Périgueux, Jacques-Emile Lafon devient élève d’Antoine-Jean Gros et de Paul Delaroche. Marié en 1841 à Marie-Antoinette Choiselat-Gallien, fille d’un orfèvre réputé. Ils auront six enfants, dont le quatrième, François Lafon (1846-?), deviendra peintre et aura un fils peintre, comme son père.
Grand ami de Louis Veuillot, celui-ci l’a toujours soutenu dans sa carrière.

Peintre académique, Jacques-Émile Lafon est apprécié en son temps pour sa peinture religieuse. Il reçoit de nombreuses commandes officielles. Mais au XXe siècle il retombe dans l’oubli, la mode étant aux artistes novateurs.

– En 1841 Jacques-Émile Lafon expose au Salon de Paris où il remporte une médaille d’or pour La communion de la Vierge et Saint Pierre marchant sur les eaux.
– En 1859 il reçoit la Croix de chevalier de la Légion d’honneur en remerciement de son décor pour la chapelle de Saint François Xavier à l’église Saint-Sulpice de Paris.
– En 1868 il peint La Bataille de Mentana qui est offerte par les catholiques français au pape Pie IX.

Les 14 stations du chemin de croix de la cathédrale Saint-Front

© 2015 Les Amis de la Cathédrale Saint-Front | Mentions légales | Réalisation : i-dordogne |